1/4

Amphithéâtre de Trois-Rivières

Projet non réalisé

Client / Ville de Trois-Rivières

Programme / Culturel

Budget / 30,4 M $
Superficie / 14 992 m2 
Crédits / Coarchitecture │ Jacques Plante l'architecte │François Courville

Concours d’architecture à l’échelle du Québec pour la construction d’un amphithéâtre extérieur de 10 000 places à Trois-Rivières sur les berges du fleuve Saint-Laurent, à l’embouchure de la rivière St-Maurice. La Ville de Trois-Rivières souhaitait faire de l’ensemble de ce projet un exemple de déploiement d’une collectivité autour d’un projet alliant un ensemble de facteurs comme le milieu de vie, le travail, les loisirs et la culture.

 

Le concours portait notamment sur les enjeux liés à la formalisation et la planification d’un bâtiment culturel d’envergure et de son intégration dans le paysage ou il s’insère

Parti architectural

 

Le concept architectural proposé révèle l’essence du site de l’amphithéâtre et renforce l’identité culturelle de Trois-Rivières. Inspirés par les caractéristiques géomorphologiques d’un site naturel remarquable devenu une ville stratégique sur le Saint-Laurent, nous avons proposé un amphithéâtre en plateaux multiples orientés vers le sud, le Saint-Laurent et le pont. Il met en scène une topographie naturalisée et construite qui évoque le passage des glaciers qui ont sculpté le paysage unique du lieu.

 

Une moraine architecturée, icône fluviale signalétique et phare culturel, abrite un lieu de spectacle transparent, ayant un fleuve majestueux comme arrière-scène et le pont Laviolette comme repère identitaire. L’amphithéâtre combine les typologies «vineyard terrace» par ses plateaux multiples et «éventail» par sa géométrie ouverte. Polyvalent, flexible et convivial, il rapproche le spectateur de la scène tout en réduisant de façon significative les portées d’une structurale simple. Il permet de placer l’orchestre au parterre, dans la foule, et des spectateurs ou choristes sur scène. Par son implantation judicieuse, l’amphithéâtre profite de l’ensoleillement de façon optimale et favorise l’appropriation spontanée le jour et le soir, offrant aux visiteurs une expérience globale de calibre international. La topographie actuelle et l’orientation du projet réduisent l’excavation et le remblayage en conservant l’essentiel du sol excavé in situ et limitent les infrastructures bétonnées au seul sous-sol de la scène conçu en double coque étanche. La paroi urbaine et acoustique érigée entre ville et parc abrite commerces et services et contrôle l’accès au site. Elle favorise l’achalandage annuel et l’animation constante du site.

 

Ce concept audacieux permet l’animation estivale de la promenade riveraine par un théâtre de poche dans le foyer et des gradins mobiles vers le fleuve alors que deux terrasses deviennent belvédère, scène et espace VIP. En hiver, la scène devient une salle à géométrie variable de 250 places s’ouvrant sur le Saint-Laurent.

Amphithéâtre trois rivières Coarchitecture