1/14

Édifice GlaxoSmithKline

Québec (2011)

Client / Entreprise en biotechnologie à Québec

Programme / Administratif 
Budget / 12.5 M $
Superficie / 4 200 m2 
Crédits / Coarchitecture

Photographe / Stéphane Groleau

Témoignages

« J’adore travailler dans ce bâtiment. Je me sens énergisée par la lumière et l’ambiance en général. J’ai toujours travaillé dans un bureau fermé, mais, maintenant que tout le monde est ensemble et bénéficie d’espaces interactifs, je ne retournerais plus en arrière. Je peux communiquer efficacement avec les gens, car je les vois. Les commentaires de mes collègues sont tout aussi éloquents. Le travail en espace ouvert favorise une ambiance de respect et augmente la productivité. Se déplacer de son bureau à un espace fermé dans le courant de la journée est énergisant et dynamique, on se sent moins isolé ».

Marina Binotto, Directrice Affaires Externes, GSK Biologicals

 

« À notre demande, les architectes ont vraiment osé dans ce projet. Malgré les 11 innovations majeures qu’ils ont proposées, le projet a été livré à temps et à l’intérieur du budget. Et puis, sur le plan architectural, wow! ».

André-Pierre Ghys, Directeur ingénierie, Amérique du Nord, GSK Biologicals

Implanté dans le parc Technologique du Québec Métropolitain à Sainte-Foy, l'entreprise en biotechnologie à Québec a lancé un concours architectural pour faire construire un édifice administratif distinctif et exemplaire au niveau de la performance énergétique. Coarchitecture a remporté ce concours avec une proposition audacieuse et innovante dans le contexte de la ville de Québec.

 

Le bâtiment comporte des espaces de travail s'organisent le long d'un atrium et d'aires de transition interactives. Les aires de plancher permettent l'application des principes du travail collaboratif, reconnus comme étant la meilleure pratique dans le domaine des processus de gestion administrative.

Parti architectural

 

D'emblée, nous souhaitions faire de ce projet une référence architecturale en climat nordique. Pour remporter le concours architectural, nous devions proposer un bâtiment phare, ce qui explique en partie la transparence complète de la façade principale, mettant en valeur la chaleur de la structure de bois. Puis, pour éviter la surchauffe, nous avons créé un bâtiment de forme allongée dont la façade longue est orientée franc sud, ce qui permet d'utiliser efficacement un système de pare-soleil. Nous avons recouvert cette façade d'une double peau en verre permettant d'augmenter considérablement la résistance thermique, d'intégrer le système d'occultation solaire et ainsi d'assurer un environnement intérieur confortable pour les occupants. Aussi, un système de chauffage radiant au plancher compense pour la sensation de fraîcheur ressentie en bordure des grandes fenêtres en hiver. La toiture bombée au-dessus de l'atrium créer une stratification de l'air chaud à l'intérieur, favorisant l'évacuation de l'air vicié et la récupération de chaleur.

 

L'application de ces bonnes pratiques d'architecture bioclimatique nous a permis d'améliorer le confort des occupants tout en réduisant la demande en énergie. De plus, les systèmes mécaniques ont été pensés de façon à laisser la toiture libre de tout équipement de mécanique, protégeant ainsi l'esthétisme du geste architectural. L'aménagement du site intègre les qualités paysagères du lieu au coeur même du travail des employés. Ainsi, le site procure des espaces propices aux réunions extérieures, à la détente ou à la pratique d'activités physiques, dans une approche moderne au travail

Coupe bioclimatique - Estival

Coupe bioclimatique - Hivernal

Développement durable

Le parti architectural introduit une base solide pour assurer une grande cohérence du projet avec les principes du développement durable.

 

Déjà, à l'étape du concours, nous avions imaginé l'ensemble des systèmes mécaniques qui seraient le mieux intégrés à l'architecture tout en visant une performance exemplaire en matière de consommation énergétique et de confort. Ainsi, le système profite du principe selon lequel le déplacement de liquide requiert 14 fois moins d'énergie que le déplacement de l'air. À partir des puits géothermiques, le liquide de chauffage circule dans les planchers et le liquide de refroidissement circule dans des poutrelles au plafond. Ce dernier système est utilisé pour la première fois au Québec à notre connaissance.

 

Les occupants ont donc les pieds au chaud et la tête au frais, les conditions permettant d'assurer un confort optimal ainsi qu'une performance accrue des occupants au travail. Le principe de masse thermique dynamique pourra aussi être intégré facilement en ajoutant simplement une banque d'énergie (citerne d'eau ou matériau à changement de phase) dans les espaces résiduels au sous-sol, réduisant encore plus la faible consommation énergétique du bâtiment évaluée à 51% d'efficacité.

 

Parmi la multitude de mesures environnementales intégrées au projet, l'utilisation d'une structure de bois local certifié FSC mérite d'être mentionnée, car elle constitue l'option la plus écologique qui soit, en plus d'offrir une ambiance intérieure riche et chaleureuse.

Distinctions /  

2011  Lauréat du prix Contech  "Innovation et développement durable"

2011  Finaliste du concours sur invitation.

2012  Lauréat du prix Fidéides 2012 pour le prix Développement Durable 

2012  Lauréat du prix d'excellence en immobilier de l'IDU

2013  Lauréat du prestigieux prix d'excellence de l'IRAC dans la catégorie "Innovation en architecture"

2013  Lauréat du prix d'excellence de l'OAQ dans la catégorie "Bâtiments commerciaux" avec la Mention "Développement durable"

2013  Lauréat de deux prix d'excellence de Cecobois dans les catégories "Concept structural" et "Développement durable"

2013  Certification LEED-NC-OR