1/9

Revenu Québec - Centre de traitement massif (DGATM)

Québec (2014)

Client / SQI

Programme / Institutionnel

Budget / 27,3 M $
Superficie / 18 000 m2 
Crédits / Coarchitecture

Photographe / Stéphane Groleau

Témoignages

« Par la présente, j’aimerais témoigner de ma satisfaction en tant que directrice du projet de construction de l’édifice de la Direction générale associée du traitement massif de Revenu-Québec, à l’égard de Coarchitecture et de M. Martin Lavergne qui a agi à titre de chargé de projet adjoint et coordonnateur LEED…. Sa grande compréhension du programme combinée à une communication efficace avec le client a permis d’optimiser la chaîne de production des différents secteurs d’activités du bâtiment qui comportent des opérations de types industrielles jouxtées à des opérations de bureaux…

 

Malgré son emprise au sol importante, le bâtiment est muni de larges fenêtres dans les espaces à bureaux, apportant une quantité importante de lumière. L’éblouissement et la lumière directe sont contrôlés grâce à des toiles automatisées. Grâce à son expertise, Coarchitecture a développé la stratégie de contrôle des toiles en définissant les calendriers de descente des toiles en fonction de l’altitude solaire et a supporté tout le processus de mise en service en identifiant les problèmes reliés aux contrôles et en proposant les solutions nécessaires au bon fonctionnement du système».

Madame Adriana Multescu, ing. Directrice de projets - SQI

Ce nouveau bâtiment d’une superficie de 18 000 m2 répartis sur 3 niveaux abrite la Direction générale associée du traitement massif de Revenu Québec. Le projet, situé sur le boulevard Wilfrid-Hamel, s’inscrit dans un cadre architectural industriel.

 

Les 2 premiers niveaux comprennent des fonctions industrielles avec de l’entreposage, un débarcadère et un centre de traitement du courrier. Le troisième niveau comporte des services de bureaux découlant des fonctions industrielles sous-jacentes, notamment par le traitement du courrier.

Coarchitecture-revenue-québec-traitement-québec-architecture

Parti architectural

 

Le concept formel du bâtiment exprime l’idée d’empilement de trois volumes évoquant l’aspect d’une palette de documents, un artefact caractéristique du centre de traitement massif de Revenu Québec. Chaque volume vient moduler la façade et reflète les différentes fonctions du bâtiment comme autant de palettes emmagasinées. Ces espaces viennent aussi rythmer la volumétrie en articulant de grandes baies vitrées. Celles-ci cadrent des vues vers la ville et permettent à la lumière naturelle du Sud d’inonder les espaces de bureaux et les espaces communs. La modulation en empilement de volumes permet également de réduire l’effet de façade aveugle, malheureusement nécessaire à ce type de programme. De ce fait, un des principaux défis était d’atteindre les cibles de haute sécurité tout en évitant l’aspect austère et introverti du bâtiment.

 

Un autre défi de taille était celui de la programmation et de la fonctionnalité du bâtiment. Ce dernier affirme une séparation complète entre les espaces sécurisés et ceux accessibles au public. De plus, le bâtiment a été conçu de façon à positionner le débarcadère au cœur des opérations, permettant ainsi de maximiser l’efficacité des déplacements internes et d’assurer la fluidité de la chaîne de traitement du matériel. Afin de rendre le projet plus convivial pour les usagers, deux espaces de socialisation extérieurs ont été aménagés. Il y a une terrasse sur le toit de l’édifice accessible depuis la salle à manger, ainsi qu’un espace public au niveau du sol desservant l’ensemble des usagers et accueillant les infrastructures requises pour l’utilisation du vélo.

Développement durable

 

Le développement durable a été une préoccupation majeure lors de la conception du projet. Ainsi, le centre de traitement massif de Revenu Québec est certifié LEED-NC-2009-Certifié. Dans le but de contrer l'effet d'îlot de chaleur urbain, les systèmes de toiture du bâtiment comportent exclusivement des matériaux de couverture de couleur pâle. La configuration de l'éclairage diminue aussi l'émission de pollution lumineuse en réduisant la puissance d'entrée des appareils intérieurs pendant la nuit et en utilisant des appareils extérieurs limitant au maximum le rayonnement dirigé vers le ciel. Le choix d’appareils de plomberie économe en eau permet de réduire de plus de 35% la consommation d'eau. En outre, la conception des aménagements extérieurs inclut des végétaux adaptés au climat qui ne requièrent aucune eau potable pour l'irrigation. La combinaison de systèmes mécaniques performants et d'une enveloppe bien conçue permet d'optimiser la consommation énergétique du projet en réduisant de 38% les coûts d'énergie en comparaison à un immeuble de taille et configuration semblable.

 

En ce qui concerne les matériaux utilisés, 283 tonnes, soit 83% des déchets de construction du chantier ont été triés et détournés des sites d'enfouissement pour être revalorisés. Les produits de construction comportant des matières recyclées ont été spécifiés en priorité pour atteindre une cible exemplaire d'au-delà de 30% de l’ensemble des matériaux du projet. De plus, les matériaux fabriqués dans un rayon de 800 km ont été privilégiés dans le but de limiter les impacts du transport et de favoriser l'économie locale.